L'Artiste

 L'ART DE LA SUGGESTION

 

Un plein, un vide, un fragment.

 Une couleur, toutes ou leur absence.

La volupté d'une ombre qui souligne un relief.

En un instant, l'oeuvre nous donne à voir... autrement.


Elle est une proposition, une suggestion et c'est au regard, libre, d'accepter ou de refuser.

Le support devient surface et lorsque l'oeuvre s'accomplit, il en fait alors partie intégrante.

L'oeuvre apparaît dans son ensemble mais incomplète.

C'est alors au regard, avec le changeant, mais non moins précieux concours de la lumière, qu'il appartient de lire, comprendre

ou de se perdre dans l'oeuvre.


C'est là, le concept même amené par cette technique, développée par Julia MICH, le « Picout ».

Une perle de mastic, apposée manuellement par l'artiste à l'aide d'une seringue et voilà qu'une nouvelle forme de pointillisme naît.


Le picout, unité de la représentation est un élément de contraste, car c'est de la naissance des ombres que la figure prend vie

au sein du monochrome.

Il appartient alors au spectateur d'apprendre les richesses de ce travail, dont les subtilités se méritent.

Epuration, justesse et précision semblent être les maîtres mots de cette artiste qui a fait de la mise en beauté de l'essentiel

sa plus belle signature.

 

 


 

 

Julia MICH vend ses oeuvres sur différents lieux d'exposition, y compris via le formulaire de contact de ce site.

Elle réalise également des commandes sur mesure, s'adaptant à vos envies (peinture, sculpture, fresque murale...).

 

 


 

 

EXPOSITIONS

 

2008 : Les Décors Marseillais, 3G. Marseille

2014 : Picouts, Studio de la Plage. Marseille

          1er Callenge Artistique, Galerie Aix-Position (ESDAC). Aix-en-Provence.

          Art et Eau #3, Galerie Aix-Position (ESDAC) et Thermes Sextius. Aix-en-Provence.

2015 : Bestiaires, Galerie Luxéa. Saint Chamas.

          Peinture dans le jardin #10, Parc Vilers. Aix-en-Provence.

2016 : A l'encre blanche, Espace d'exposition La Vague en Liberté. La Garde.

          Thèm'Art #4: Fragilité, Complexe Gérard Philipe. La Garde.

          Trait d'Union, Studio de la Plage. Marseille.

          ARL #20: 7, Lycée Professionnel Blaise Pascal. Marseille.

          ARL #20: De l'orgueil à la gourmandise... Un regard de l'art contemporain, Galerie Passage de l'Art. Marseille.

          Eclectik #9, Espace d'exposition Les Salles Voûtées. Cassis.

2017: En pointillés..., Galerie Bontemps. Gardanne.

Evenements

  • Exposition En pointillés - 2017
  • Exposition 9 ème édition Eclectik - 2016
  • Exposition 20 ème édition ARL - De l'Orgueil à la Gourmandise... Un regard de l'Art Contemporain - 2016
  • Exposition 20 ème édition ARL - 7 - 2016
  • Exposition Trait d'union - 2016
  • Exposition 4 ème édition Them'Art - Fragilité - 2016
  • Exposition A l'encre blanche - 2016
  • Exposition 10 ème édition Peinture dans le jardin - 2015
  • Exposition Bestiaires - 2015
  • Exposition 3 ème édition Art et Eau - 2014
  • Exposition 1er Challenge Artistique - 2014
  • Exposition Picouts - 2014
  • Le philosophe Michel Guérin en parle...

Exposition En pointillés... du 02 au 09 mai 2017 à la Galerie Bontemps de Gardanne:

 

Flyer officiel de l'exposition

 

 

Teaser de l'exposition -> A découvrir sur la page Facebook: Julia MICH Artiste Plasticienne

Exposition Eclectik du 12 au 28 août 2016 aux Salles Voûtées de Cassis :

 

 Flyer officiel de l'exposition

 

 

Teaser de l'exposition, making of du vernissage et interview d'Hélène Havlik (comissaire d'expo) sur France Bleu Provence

-> A découvrir sur la page Facebook: Julia MICH Artiste Plasticienne

 

 

Article dans la Provence

 

 

 

Article dans la Provence

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exposition De l'Orgueil à la Gourmandise... Un regard de l'Art Contemporain du 07 au 10 juin 2016 à la galerie Passage de l'Art de Marseille :

 

 Carton officiel de l'exposition

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exposition 7 du 28 avril au 26 mai 2016 au Lycée Professionnel Blaise Pascal de Marseille :

 

 Flyer officiel de l'exposition

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exposition Trait d'union du 04 au 16 avril 2016 à la galerie Lez'arts de la Plage de Marseille :

 

 Flyer officiel de l'exposition

 

 

 

Teaser de l'exposition et making of du vernissage

A découvrir sur la page Facebook: Julia MICH Artiste Plasticienne

 

 

Article dans ToutMa

 

 

 

 

 

Exposition Them'Art #4 Fragilité du 20 au 28 février 2016 au Complexe Gérard Philipe de La Garde :

 

 Carton officiel de l'exposition

 

 

 

Article dans l'Hebdo de la ville de La Garde

 

 

 

Article dans Vivre La Garde

Exposition A l'encre blanche du 27 janvier au 28 février 2016 au cinéma-théâtre Le Rocher à La Garde :

 

 Flyer officiel de l'exposition

 

 

Teaser de l'exposition

A découvrir sur la page Facebook: Julia MICH Artiste Plasticienne

 

 

Article dans l'Hebdo de la ville de La Garde:

 

 

Exposition Peinture dans le jardin le 06 septembre 2015 au Parc Vilers - Théâtre de Verdure à Aix-en-Provence :

 

 Flyer officiel de l'exposition

 

 

Teaser personnel de l'exposition

A découvrir sur la page Facebook: Julia MICH Artiste Plasticienne

 

 

Article dans La Provence

 

Exposition Bestiaires du 03 juillet au 31 août 2015 (prolongée jusqu'au 21 septembre 2015) à la galerie Luxea à Saint-Chamas :

 

 Flyers officiels de l'exposition

 

 

 

 

 

Teaser personnel de l'exposition

A découvrir sur la page Facebook: Julia MICH Artiste Plasticienne

 

 

Article dans le Régional

 

Exposition Art et Eau du 02 septembre au 13 septembre 2014 à la galerie ESDAC à Aix-en-Provence et du 17 septembre au 08 octobre 2014 au Spa Sextius à Aix-en-Provence :

 

 Flyer officiel de l'exposition

 

 

Teaser personnel de l'exposition

 A découvrir sur la page Facebook: Julia MICH Artiste Plasticienne

 

 

Article d'Emilie DOLLADILLE publié le 15 septembre 2014 sur GO MET

http://www.go-met.com/lart-e-leau-a-aix-en-provence-visite-guidee-expo-sons/

 

 

Article dans La Provence

Exposition 1er Challenge Artistique du 22 juillet au 02 août 2014 à la galerie ESDAC à Aix-en-Provence :

 

 Flyer officiel de l'exposition

  

 

Exposition PICOUTS du 6 mai au 17 mai 2014 au Studio de la Plage à Marseille :

 

 Flyer officiel de l'exposition

 

 

Teasers officiels de l'exposition

A découvrir sur la page Facebook: Julia MICH Artiste Plasticienne

 

 

Encart dans La Provence

  Le dessin perdu et retrouvé

   Julia Mich est une très jeune artiste, qui a inventé un procédé pour réaliser des tableaux à l’aide de Picouts. Elle a d’aillleurs fait surgir des limbes d’un seul coup et la chose et le mot. Qu’appelle-­t-­elle « picoutage » ?

   Picouter veut dire bâtir une figure – prédessinée depuis une icône importée d’Internet ou autre et modifiée par Photoshop – à l’aide de points de mastic blanc de grosseur variable déposés sur une toile brute de coton à l’aide d’un pistolet ou d’une seringue médicale.

   Ainsi l’artiste réalise des monochromes « inachevés », en ce sens qu’elle ne remplit le tracé du dessin que de façon fragmentaire et aléatoire, jouant avec la lumière réfléchie par les reliefs inégaux de mastic. En utilisant des matériaux bruts et des outils qu’on a plus l’habitude de rencontrer dans le bâtiment ou à l’infirmerie que dans la peinture traditionnelle, Julia Mich modifie profondément l’idée de tableau, qu’elle conserve cependant.

   En vérité, si elle se donne des contraintes, un protocole opératoire si sévère, ce n’est pas pour défier le handicap par plaisir: c’est pour élargir le champ et les effets de la plasticité. Elle fait une expérience avec l’image. Le parti pris du monochrome blanc (pas de couleur « couvrante »), du matériau brut (voire trivial: pensez ! Mona Lisa avec un mastic pour joints de salles de bain ou de cuisines !), d’une occupation de la surface réglée sur le double contraste vide/plein et négatif/positif (où l’on croise l’esprit photographique), de substituer aux formes pleinement délinéées et au modelage coloré un jeu subtil de nuances entre blanc et gris et de reliefs, déterminés par la taille des picouts et les trajets de la lumière rasante ce parti pris, dis-­je, multiple bien médité, permet à l’artiste de tester la plasticité de l’image, c’est-­à-­dire sa capacité de déformation (et de reformation in an expanded field).

   Julia Mich se donne parfois un filet de sécurité, qui rend l’expérience probante et tangible: elle choisit entre autres des « icônes », y compris dans le sens que les médias donnent aujourd’hui au mot, en l’espèce des oeuvres phares que le moins versé en histoire de l’art ne peut pas ne pas reconnaître: la Joconde de Vinci, la Naissance de Vénus de Botticelli ou, moins connue, la Gabrielle d’Estrée de l’École de Fontainebleau. Il importe en effet que le regard soit assez assuré dans son identification de base pour pouvoir, a contrario, goûter les stratégies de perte ou d’égarement mises en oeuvre par l’artiste qui, tantôt travaille telle partie du tableau en compacité, tantôt s’emploie à créer des vides afin de faire circuler le principe générateur d’image.

   Il s’agit d’une démarche extrêmement contemporaine qui tire plusieurs leçons et en recueille le suc dans la pratique du « picoutage »: elle a assimilé les problématiques de la transparence et du feuilletage, du paradigme photographique, tel qu’il affecte aujourd’hui la peinture, de la fonction heuristique du protocole, du minimal sinon du minimalisme (au sens du fameux « less is more » de Mies van der Rohe), de la parodie et du pastiche, du rôle des matériaux (et de leur provenance) etc.

   Julia Mich est une artiste à la fois sensible et consciente qui, en pleine pâte (et n’hésitant pas à s’astreindre de longues heures à ses « picouts »), se représente très clairement les enjeux d’une pratique artistique dont elle s’est employée à penser l’écart. Elle dessine en cassant le dessin, fait vivre des figures par l’adultération des formes. Sans compter que l’oeuvre résultante, se gardant de tout esthétisme (ou mièvrerie), se distingue par une élégance, allons jetons le mot – une beauté dont le secret se trouve dans tout ce qu’elle retient, réserve, dissimule pour mieux servir la Figure.

   

   Michel Guérin

   philosophe

   professeur émérite de l’Université d’Aix-­Marseille,

   membre honoraire de l’Institut universitaire de France

   octobre 2013

 

Contact